Effets et processeurs de signal - Distorseur

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

On peut, sans exagérer, affirmer que cet effet a transformé l'histoire de la musique. L'avènement du Rock doit en fait beaucoup à l'invention de cet effet, découvert au hasard à la suite d'une amplification erronée. Le principe de fonctionnement du distorseur est très simple. Quand l'ampleur d'un signal dépasse le seuil maximum consenti à l'entrée d'un amplificateur, on tombe dans le phénomène de la saturation. Ceci signifie que quand le signal d'entrée est inférieur au seuil, l'amplificateur fonctionne correctement et reproduit à la sortie la forme d'onde amplifiée. En revanche, quand le signal d'entrée dépasse le seuil, l'amplificateur a atteint son maximum et n'est plus en mesure d'amplifier ultérieurement la forme d'onde. Ceci se traduit en un signal constant à la sortie. Cette valeur est égale au maximum consenti pour l'amplification durant tout le temps où le signal d'entrée se maintient au-dessus du seuil. Quand le signal d'entrée redescend en-deçà du seuil, l'amplificateur reprend son fonctionnement normal. La figure ci-après nous montre la courbe d'un amplificateur et son action sur un signal d'entrée de type sinusoïdal qui présente des maximums au-delà du seuil.

Effets et processeurs de signal - Effet de saturation d'une sinusoïde

Effet de saturation d'une sinusoïde

En conséquence, nous avons à la sortie un signal saturé. La saturation introduit une brusque variation du signal qui interrompt sa tendance sinusoïdale naturelle; voilà pourquoi le nouveau signal contient de nouvelles fréquences plus hautes que celles initiales. Nous pouvons voir ceci du point de vue de la théorie des signaux en nous reportant aux notions introduites dans la section correspondante [Distorsion de saturation ] .

Nous avons déjà dit, à plusieurs reprises, que tout signal complexe est ramené à la somme de sinusoïdes à différentes fréquences. Plus les transitions présentées par le signal sont brusques, plus de fréquences sont nécessaires pour le reproduire en termes de sinusoïdes. Maintenant, en observant la sinusoïde saturée, illustrée ci-dessus, nous nous apercevons que de brusques transitions ont été introduites et qu'en conséquence dans le spectre, se sont produites de nouvelles fréquences, et ce sont celles-ci qui produisent le son typique de la distorsion. Donc, la distorsion peut être obtenue en augmentant le gain d'un pré-amplificateur. De cette façon une partie du signal (qui, par la suite, arrivera à l'amplificateur final [Courbe d'amplification ] ) dépasse à certains moments la valeur de seuil de l'amplificateur. Un bon amplificateur à valves Marshall est en mesure de produire un très beau son de distorsion. Si vous n'en possédez pas un, vous pouvez utiliser un effet qui simule la saturation, même si la qualité de l'effet sera différente.

Ci-après nous reportons un son sur lequel a été appliqué un effet Distorseur de diverses manières:

Tableau 7.3. Distorseur 

AC30 Crunch Light  [Piste 32]

Effets et processeurs de signal - AC30 Crunch Light [Piste 32]

Marshall Heavy  [Piste 33]

Effets et processeurs de signal - Marshall Heavy [Piste 33]

Mesa  [Piste 34]

Effets et processeurs de signal - Mesa [Piste 34]