Microfones et techniques de prise de son - Microphones unidirectionnels

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Ce type de microphone présente un diagramme polaire de type cardioïde. Ci-dessous, le schéma pour sa réalisation:

Microphones et techniques de prise de sons - Schéma interne d'un microphone cardioïde

Schéma interne d'un microphone cardioïde

La partie postérieure du diaphragme est dotée d'un système de retard acoustique (en anglais: delay network) qui a pour but de retarder les sons provenant de la direction postérieure. Ces sons sollicitent le diaphragme comme nous l'avons déjà vu dans le cas du microphone omnidirectionnel. Cependant, grâce à ces petits orifices latéraux, ces mêmes sons pénètrent dans la partie postérieure du microphone. Quand ils se trouvent à l'intérieur, les sons traversent un" système de retard" consistant en une une série de parcours alternatifs qui les ralentit avant d'atteindre le diaphragme. Quand un son retardé atteint le diaphragme, sa phase est invertie par rapport au son qui, grâce à la diffraction, est arrivé sur la partie antérieure du microphone (soulignons une fois de plus que nous sommes en train de traiter seulement le son provenant de la direction postérieure du microphone).

Cette situation se traduit par l'annulation des deux sons: le son antérieur et le son postérieur retardé qui arrive en contrephase. En conséquence le son postérieur est éliminé ou du moins est fortement atténué. Le même système de retard agit sur le son frontal; une partie de ce dernier ira solliciter directement le diaphragme, l'autre partie pénètrera dans les orifices latéraux et après son passage dans le système de retard se présentera en phase au diaphragme. Ces deux signaux donc fusionnent en garantissant une reproduction fidèle du signal frontal qui se trouve ainsi renforcé.

Dans le cas des microphones à condensateur, la présence de la plaque postérieure empêche au son postérieur de parvenir au diaphragme frontal à travers le système de retard acoustique. Une technique différente est alors utilisée, elle consiste à ajouter un autre condensateur en y montant un deuxième diaphragme qui aura la fonction de diaphragme postérieur. A sa sortie, le signal provenant du condensateur postérieur est mis en contre-phase et ajouté au signal antérieur. Ceci permet l'annulation du son postérieur et le renforcement du son antérieur.

On a pu constater que plus nous essayons de rétrécir la forme cardioïde, plus on remarque l'apparition d'un lobe postérieur. Ceci est dû au fait que le système de retard n'est pas en mesure d'annuler comme il se doit les sons qui proviennent d'une direction avec un angle trop exigü par rapport à la direction centrale.