Microfones et techniques de prise de son - Microphonage des instruments musicaux

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Tout instrument musical possède ses caractéristiques particulières et en conséquence l'opération de prise de son doit être adaptée selon les circonstances. Quand on positionne un microphone pour capturer le son d'un instrument, il faut tenir compte de divers facteurs. Il va de soi qu'on essaie de trouver le moyen le plus fidèle possible pour reproduire le son d'un instrument. Il faut donc s'attacher au contenu des fréquences du son produit, à sa provenance, aux éventuels sons gênants dûs à l'action mécanique de l'instrument, ou encore à d'autres sons gênants provenant d'insruments voisins, éventuellement à des réflexions.

Les indications suivantes illustrent les solutions possibles pour les instruments musicaux les plus communs. Sont reportés également les systèmes adoptés dans la pratique commune; toutefois, le positionnement des microphones est un art qui s'affine avec l'expérience et la passion et qui laisse une ample latitude imaginative.

  • Batterie: la solution standard est celle ci-après figurée:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son d'une batterie

    Exemple de prise de son d'une batterie

    Il est prévu un microphone pour chaque élément:

    • (1) Grosse caisse (dynamique)

    • (2) Caisse claire (dynamique sensible)

    • (3) Charleston (condensateur)

    • (4) Tom 1 (dynamique sensible)

    • (5) Tom 2 (dynamique sensible)

    • (6) Tympan (dynamique sensible)

    • (7) - (8) Crash/Ride (deux microphones à condensateur placés avec technique stéréo au choix de façon à capturer l'ensemble stéréo de toute la batterie)

  • Guitare acoustique: on peut utiliser soit des microphones dynamiques qu'à condensateur, selon les propres préférences. Le microphone est positionné en direction de la caisse, adossé au bois; il est important de ne pas positionner le microphone en direction du trou circulaire, vu que de là sort directement l'air qui resulte de la vibration de la caisse harmonique. En plaçant le microphone de cette manière on risque de capturer le son de l'air propulsé plutôt que le son de la guitare. Si l'on veut, on peut placer un microphone à côté du manche pour recueillir le mouvement des doigts sur les cordes, ce qui offre une touche de réalisme à l'ensemble (naturellement ce son sera ajouté très légèrement durant la phase de mixage). Un microphone peut être également positionné sur la partie latérale de la guitare:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son d'une guitare acoustique

    Exemple de prise de son d'une guitare acoustique

  • Guitare électrique (Guitare Basse): le vrai son de la guitare électrique ou de la guitare basse est celui qui est issu de l'amplificateur: c'est pour cette raison qu'on a souvent recours à un microphone dynamique positionné à côté du cône de l'amplificateur. En ce qui concerne le cône de l'amplificateur (quel qu'il soit) nous sommes en présence de hautes fréquences en correspondance avec le centre du cône. Ceci se produit parce que les hautes fréquences sont transmises par la bobine à la partie centrale du cône; celles-ci s'affaiblissent au fur et à mesure de leur propagation vers la périphérie du cône. En conséquence, pour capturer le signal le plus proche de la réalité, on positionne le microphone à côté de la partie centrale du cône. L'amplificateur de la guitare colore fortement le son, si nous voulons obtenir un son plus semblable à l'original issu de l'instrument, on a recours à un DI box [Boîte d'injection directe ] . On peut même mélanger les deux sons (microphone, DI box) pour obtenir un son composite.

  • Cuivres: pour ces instruments (trompette, trombone, sax, etc.) il faut se rappeler qu'à la sortie du cône, le long de la direction principale, il existe un contenu de hautes fréquences supérieur qu'aux endroits qui sont écartés de cette direction:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son des instruments à vent

    Exemple de prise de son des instruments à vent

    On doit tenir compte du fait que ces instruments présentent un souffle désagréable à cause de l'air qui passe à travers les rouages sans être transformé en son. Le positionnement du microphone est donc primordiale pour obtenir la réduction de ce phénomène difficle à gérer lorsqu'on arrive à la phase de mixage.

  • Flûte: la figure ci-après illustre une situation typique de prise de son d'une flûte:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son de flûte

    Exemple de prise de son de flûte

  • Violon: la figure suivante montre une situation typique de prise de son de violon:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son de violon

    Exemple de prise de son de violon

  • Piano: dans le cas d'un piano vertical, les choix sont plutôt réduits. La solution plus classique réside dans l'utilisation de deux microphones positionnés comme dans la figure suivante avec une technique de prise de son stéréo:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son simple de piano

    Exemple de prise de son simple de piano

    Dans le cas d'un piano à queue, on a plusieurs solutions. La plus simple prévoit de nouveau l'utilisation de deux microphones posés avec une technique de prise de son stéréo. Une solution plus élaborée est décrite dans la figure ci-après où est illustrée l'utilisation de 8 microphones:

    Microphones et techniques de prise de sons - Exemple de prise de son complet de piano

    Exemple de prise de son complet de piano








curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia