Le travail dans le studio d'enregistrement - L'enregistrement

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Durant la phase d'enregistrement, le principal but à atteindre consiste à enregistrer le plus fidélement possible les signaux prélevés à partir des sources sonores, c'est-à-dire avec le minimum d'altérations. C'est pour cette raison qu'on n'utilise généralement aucun effet durant cette phase, laissant ceci à la phase de mixage qui permet la manipulation des sons. Pour entamer une session d'enregistrement, il faut avant tout disposer d'un ruban magnétique prédisposé à cet effet. Avec les enregistrements analogiques, on a besoin d'une piste possédant un code de temporisation alors qu'avec les enregistreurs numériques la temporisation est automatiques. Ceci permet de synchroniser tous les appareils sur ce signal qui constitue également le point de référence pour notre enregistrement. Dans le cas cité, on pourra utiliser un générateur de code de temporisation (timecode) et mémoriser ce dernier sur une voie (disons la voie 24) du ruban magnétique à un niveau adéquat. Le ruban est alors prêt pour l'enregistrement. Nous avons dit tout à l'heure qu'un mixer peut assumer deux états: celui de l'enregistrement et celui du mixage. Maintenant nous sommes en mesure d'examiner dans le détail le comportement du mixer dans ces deux états. Quand un mixer se trouve dans l'état d'enregistrement, les connections vers l'enregistreur multipistes sont configurées comme ci-après:

Travailler dans un studio d'enregistrement - Parcours du signal audio durant l'enregistrement

Parcours du signal audio durant l'enregistrement

Prenons un signal microphonique à enregistrer et envoyons-le sur l'entrée 1 du mixer. Ce signal entre dans la voie principale (son niveau est contrôlé par le curseur plus grand) et de là il est assigné au groupe 1 qui, à son tour, est relié à la piste 1 de l'enregistreur. Ainsi, notre signal à enregistrer est parvenu sur la piste de l'enregistreur. A ce stade, un signal de sortie de la piste 1 de l'enregistreur nous parvient également. Il pourrait s'agir d'une copie du signal parvenu à l'entrée ou alors provenant du ruban enregistré selon que la piste soit en modalité d'entrée [Modalité d'entrée ] ou de synchronisation [Modalité de synchronisation ] . Le signal issu de la piste 1 de l'enregistreur arrive à l'entrée 1 du mixer, mais cette fois-ci il entre dans la voie monitor. En résumé, dans la voie 1 du mixer se trouve le signal d'entrée provenant du microphone contrôlé par le curseur plus grand, et un autre signal dans la voie monitor provenant de l'enregistreur. A ce stade, on peut examiner une situation réelle et penser de manière plus concrète. Comme déjà expliqué, notre objectif durant la phase d'enregistrement consiste à faire parvenir sur les pistes de l'enregistreur le son prélevé de la source sonore, le plus fidèlement possible. Notre souci, à ce point, sera de faire en sorte qu'à aucun stade ne soient introduites des distorsions tout au long du parcours du signal. C'est pour cette raison que le curseur de la voie principale parcourue par le signal d'entrée est mis en position 0 Vu (de cette manière, le circuit associé au curseur n'intervient ni en atténuant ni en amplifiant et en conséquence n'introduit pas de distorsions). A partir du curseur principal, le signal est envoyé sur un groupe, et donc nous positionnons également sur 0 Vu le curseur du groupe. A ce stade, en agissant sur le gain de la voie et en contrôlant le signal sur le Vu-meter du mixer [Indicateurs Vu ] , on amène le niveau autour de 0 Vu[17 ] (souvenons-nous que nous sommes en train d'enregistrer un signal sonore qui n'aura pas une ampleur constante, mais qui oscillera autour d'une valeur moyenne). En répétant cette opération sur toutes les voies où un signal est présent, nous sommes sûrs d'enregistrer chaque signal à un niveau optimal et avec le minimum de distorsions.

Pour écouter les sons que nous sommes en train d'enregistrer, les voies monitor entrent en jeu puisqu'elle reçoivent, à l'entrée, les signaux provenant de l'enregistreur. Quand le mixer est en état d'enregistrement, les voies monitor conduisent les signaux sur le bus maître qu'on peut écouter à partir des enceintes monitor du studio. En conséquence en agissant sur les curseurs secondaires et sur les contrôles panoramiques s'y rapportant, nous sommes en mesure de créer un mix à partir des signaux que nous sommes en train d'enregistrer. Les opérations sont faites de cette manière car les signaux dirigés sur le ruban pour être enregistrés doivent avoir un niveau constant durant tout l'enregistrement (c'est la raison pour laquelle les curseurs des voies principales et des groupes se maintiendront à 0 Vu pendant toute la phase de l'enregistrement) alors que pour l'écoute on doit pouvoir varier, selon le besoin, les niveaux de quelque signal que ce soit. On observe cependant que tous les accessoires placés sur chaque voie (égaliseur, filtre, pad, inverseur de phase, etc.) agissent, durant cette phase d'enregistrement, sur le signal de la voie monitor. Ceci est justifié par le fait que de toutes manières sur la voie principale, en phase d'enregistrement, il n'est exercé aucune manipulation afin de ne pas introduire de distorsions sur le signal, ce qui fait que tous les accessoires de la voie sont rendues disponibles sur la voie monitor pour personnaliser l'écoute (sur certains mixer, des interrupteurs spécifiques permettent, si nécessaire, d'assigner un accessoire à la voie principale, en le désactivant de la voie monitor).

Résumons donc les principales étapes pour configurer le studio aux fins d'un enregistrement:

  • Amener à 0 Vu les curseurs des voies principales où sont présents les signaux à enregistrer

  • Amener à 0 Vu les curseurs des groupes employés

  • Régler le niveau des signaux en utilisant le potentiomètre de gain de chaque voie en contrôlant le niveau sur les Vu-meter

  • Configurer l'enregistreur de telle manière qu'il puisse produire à la sortie les signaux d'entrée, si nous nous trouvons en modalité d'entrée, ou alors les signaux enregistrés, si nous sommes en modalité de synchronisation

  • Hausser les curseurs des voies monitor

  • Hausser le curseur principal du bus maître

  • Régler le mix en utilisant les curseurs secondaires (des voies monitor) et les contrôles panoramiques concernés



[17 ] Si tout les appareils du studio ont été correctement calibrés, le niveau du signal monitoré sur les indicateurs de niveau du mixer doit être exactement le même que celui sur les indicateurs de l'enregistreur.








curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia