Le travail dans le studio d'enregistrement - Le mixage

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Le mixage consiste à prélever tous les signaux qui ont été enregistrés sur les différentes pistes de notre support et à les mélanger en un seul signal stéréo. La première opération à accomplir consiste à mettre le mixer en état de mixage. A ce moment-là, sur chaque voie, la voie principale et la voie monitor sont inverties. Au départ, durant la phase d'enregistrement les sorties de l'enregistreur étaient reliées aux entrées des voies monitor. Dans ce cas, les sorties sont reliées aux entrées des voies principales. Cette fois tous les accessoires de la voie (égaliseurs, filtres, etc.) agissent sur la voie principale de telle manière qu'on puisse manipuler chaque signal à notre gré. De nouveau, ici, les voies sont reliées aux groupes mais cette fois pour une fonction différente. Pour voir comment opérer, on devra se mettre dans une situation réelle. Supposons qu'on ait enregistré sur 23 voies (la 24e , nous l'avons vu, sert au timecode) les instruments suivants :

  1. Grosse caisse de la batterie

  2. Caisse claire de la batterie

  3. Charleston de la batterie

  4. Microphone panoramique gauche de la batterie (Overhead Left)

  5. Microphone panoramique droit de la batterie (Overhead Right)

  6. Guitare basse

  7. Ligne 1 de guitare rythmique

  8. Ligne 2 de guitare rytmique

  9. Solo de guitare

  10. Voix soliste

  11. Contrechant soliste

  12. Voix choeur 1

  13. Voix choeur 2

  14. Voix choeur 3

  15. Voix choeur 4

  16. Clavier 1 gauche

  17. Clavier 1 droite

  18. Clavier 2 gauche

  19. Clavier 2 droite

  20. Violon

  21. Percussion 1

  22. Percussion 2

  23. Percussion 3

Allons-y avec le mixage! Avant tout, après avoir mis le mixer en état de mixage et l'enregistreur en modalité de reproduction, il faut ramener à la position initiale tous les curseurs, potentiomètres et mettre les boutons en position off. Ceci pour éviter de se demander pourquoi quelque chose ne fonctionne pas comme il se doit: un bouton qu'on a laissé appuyé durant une opération précédente alors qu'on pensait qu'il était off, peut être source d'une grande perte de temps. Attribuons toutes les voies au bus maître (qui est contrôlé par le curseur maître L et R - master fader LR) par le biais de la matrice d'acheminement (routing matrix) de chaque voie, rehaussons les curseurs, positionnons les contrôles panoramiques et écoutons l'ensemble des sons. C'est alors que nous pouvons ajouter divers effets à chaque signal pour essayer de le nettoyer, limer, colorer. En agissant sur les égaliseurs on essaiera de faire sortir d'un son les fréquences qui le distinguent davantage alors qu'on atténuera les fréquences qui le détériorent, avec les compresseurs on donnera au son sa juste dynamique, en ajoutant la réverbération on octroiera l'espace à un son.

Voilà tout l'art du mixage et il serait impensable d'en décrire ici les subtilités ; elles sont le fruit de l'expérience, des astuces et du goût de chacun.








curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia