Son en live - Le mixer pour le live

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

La principale différence entre un mixer de Live et un mixer de studio est l'absence, dans le cas du Live, des voies monitor et du monitor path vu que ceux-ci ne sont nécessaires que pour l'enregistrement [L'enregistrement ] et le mixage [Le mixage ] en studio. Pour mieux comprendre la description faite ci-après, on prendra comme exemple un mixer qui englobe à la fois autant la fonctionnalité d'un mixer retour que celle d'un mixer façade.

Comme déjà souligné, on peut réaliser une série de mix indépendants à l'usage des musiciens sur scène. Grâce à la présence d'un nombre d'envois auxiliaires [Envoi auxiliaire ] supérieur par rapport au mixer de studio, il est possible de produire autant de mix différents qu'il le faut. Un mixer de dimensions moyennes peut être muni de 10 envois auxiliaires dont certains seront utilisés pour les effets, alors que les autres seront utilisés pour créer des mix à l'usage des musiciens[18 ]. Ainsi, grâce aux envois auxiliaires de chaque voie on peut contrôler l'ampleur des signaux existants dans le mix tandis que l'ensemble du volume de chaque mix sera contrôlé par les envois auxiliaires maître. Bien entendue, selon le mixer en question, il y aura sur chaque voie une série d'accessoires pour manipuler le signal, tels que: égaliseurs, filtres, compresseurs, gate, etc. D'autres mixer, en revanche, présentent, au lieu des envois auxiliaires, un système de curseurs semblable aux groupes où chaque curseur remplit la fonction équivalente à un envoi auxiliaire maître. La différence en est que le maître est piloté d'un curseur au lieu que d'un potentiomètre (aux send master). L'organisation des groupes mérite une attention particulière; ceux-ci peuvent être de deux types: normal ou VCA. Les premiers fonctionnent comme les groupes [Groupes ] des mixer de studio, c'est-à-dire qu'ils permettent de regrouper sur un seul curseur un ensemble de signaux d'entrée. Quant aux groupes VCA (Voltage Controlled Amplifiers - amplificateurs contrôlés par la tension), ils consistent en une autre série de curseurs qui contrôlent des amplificateurs existant sur les voies d'entrée comme décrit dans le schéma suivant:

Son live - Contrôles VCA

Contrôles VCA

On peut voir, d'après le schéma, comment en fait, l'ampleur du signal sur la voie n'est pas réglée par la résistance variable actionnée par le curseur mais par un amplificateur dont le gain est contrôlé par le curseur même. En d'autres termes, en intervenant sur le curseur d'une voie on intervient sur le gain d'un amplificateur qui contrôle le signal et non pas sur une simple résistance comme dans le cas des voies normales. Si alors on transférait au curseur d'un groupe VCA le contrôle d'un ou plusieurs amplificateurs qui se trouvent sur les voies, nous obtiendrons comme résultat qu'en intervenant sur le curseur du groupe on contrôlera le niveau de toutes les voies qui ont été assignées à ce groupe.



[18 ] En principe les mix créés dans cette situation sont de type mono, et donc chaque mix occupe un seul envoi auxiliaire. Il se peut, quelquefois, qu'un musicien demande un mix stéréo en face de lui (utilisant deux monitor) et deux envois auxiliaires - un pour le côté gauche et un pour le côté droit - deviennent donc nécessaires.








curve 

Derniers commentaires

curve 

Derniers articles

curve 

Les plus visitées