Son en live - Mise au point du matériel

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

A l'opposé du studio d'enregistrement, dans une situation live l'équipement est monté chaque fois qu'il est nécessaire (et naturellement aussi démonté à la fin du concert!). Ce qui fait que tous les appareils (la boîte de split, les supports des microphones, les microphones mêmes, les enceintes monitor pour les musiciens) doivent chaque fois être remis au point. Certaines fois, on place deux enceintes monitor spécifiques plus grandes que les autres de part et d'autre de la scène auxquelles est envoyé un mix stéréo (sidefill). De cette manière on arrive à donner à tous les musiciens un front sonore stéréo homogène. Ci-après l'illustration d'une disposition éventuelle:

Son live - Enceintes monitor latérales (Sidefill)

Enceintes monitor latérales (Sidefill)

Pour les grands concerts, c'est certaines fois un bon choix que d'installer une rangée d'enceintes sur le long frontal de la scène, dirigés vers les musiciens. Cette disposition est appelée frontfill.

En principe le travail sur scène est réparti en trois tâches. Une équipe (assistants de scène) s'occupe de disposer sur scène tout le nécessaire. Le technicien retour s'occupe de toutes les connections qui le concernent, autrement dit, il relie la boîte de split à son mixer et à toutes les sorties des enceintes monitor selon l'ordre standard relatif à la chaîne du mixer retour: égaliseur graphique -> limitateur -> amplificateur final -> enceinte monitor. Enfin, il relie le râtelier à effets utilisé pour la mise au point des mix destinés aux musiciens. Le technicien façade s'occupe des connections qui le concernent; autrement dit il relie les câbles provenant de la boîte de split, qui portent les signaux de la scène, à son mixer; il relie son râtelier à effets et également la sortie maître de son mixer aux P.A. qui sont montés, en principe selon ses indications, de part et d'autre de la scène.

Lors d'évènnements à grande échelle, on peut avoir recours à un préposé qui s'occupe spécifiquement du système P.A, notamment le technicien P.A. (en anglais: P.A. engineer).

Lorsque toutes les connections prévues sont en place, c'est le tour de la vérification des lignes (en anglais: line check) dont le but est de vérifier que toutes les connections fonctionnent correctement. Un technicien se trouve sur scène pour produire les signaux sur les voies à partir de la voie 1: s'il s'agit d'un microphone, il utilisera sa propre voix, s'il s'agit d'un clavier, il provoquera un contact sur les jack etc. A ce stade, le technicien retour et le technicien façade se trouvent à leur poste et vérifient l'arrivée correcte du signal sur la voie testée. Quand les deux techniciens sont satisfaits du résultat, ils passent à la voie suivante. Par la suite, le technicien retour s'occupe de la calibration des enceintes monitor et le technicien façade de la calibration du système P.A. Et c'est là qu'entre en jeu l'expérience d'une oreille fine entraînée. Le technicien retour se trouve près des égaliseurs graphiques, envoie un signal à lui bien connu à une ligne monitor[20 ] et agit sur l'égaliseur graphique de façon à calibrer l'enceinte monitor sur une réponse moyennement plate. Le signal à envoyer dépend de la manière de travailler de chacun. On utilise souvent un microphone pour envoyer au monitor le signal de sa propre voix, vu que celle-ci représente un des sons que chacun de nous connaît le mieux. D'autres fois on utilise comme référence un morceau musical bien connu, avec une extension en fréquence très ample.

Dans une situation live il faut toujours considérer l'incidence d'un phénomène spécifique: l'effet Larsen [L'effet Larsen ] , qui mérite une attention particulière et qui sera décrit dans la prochaine section.

Le technicien façade fait des essais sur le P.A. en envoyant différents types de signaux de test. Il utilise dans ce but des musiques bien connues et écoutées souvent pour trouver la réponse correcte du P.A. par rapport à la salle où il se trouve et à la musique qui sera reproduite (il va de soi que si on est en train de préparer un concert de jazz on ne testera pas le P.A. avec une chanson des Iron Maiden!).

Quand toutes ces opérations ont été dûment effectuées, la scène est prête à accueillir les musiciens et on peut passer à la phase suivante: celle du soundcheck.



[20 ] En effet, il est rare qu'on ait le temps de calibrer tous les enceintes monitor un par un. Plus concrètement on procède au calibrage une fois seulement sur une seule enceinte monitor et on le reproduit sur les autres, vu qu'en principe, on utilise le même modèle d'enceinte. Naturellement pour les enceintes monitor dissemblables, il est nécessaire d'effectuer des calibrages différents.