Amplification - Distorsion due à la saturation

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Voyons ce que ceci signifie du point de vue du son. Comme nous l'avons vu précédemment dans la section concernée, un signal sinusoïdal ne contient qu'une fréquence [Sinusoïde pure ] , égale au nombre de cycles que la sinusoïde même accomplit en une seconde. Si nous prenons en considération un signal contenant des transitions plus brusques, elles seront décrites par d'autres fréquences. Plus les transitions sont brusques, plus on a recours à des fréquences plus élevées pour les reproduire. A cet effet, rappelons qu'une onde rectangulaire [Onde carrée ] présente des transitions instantanées (il s'agit d'un cas théorique qui, en réalité, n'existe pas vu que les transitions d'ampleur ne peuvent pas survenir dans un temps nul). Pour représenter un signal de ce type, on a besoin d'un nombre infini de sinusoïdes avec fréquence au fur et à mesure croissante; il faut donc, en fait, un nombre infini de fréquences (de nouveau il s'agit ici d'un cas théorique).

On constate alors qu'en tronquant la crête de la sinusoïde, l'amplificateur impose au signal des transactions non contenues dans le signal d'origine. Ceci va produire de nouvelles fréquences qui ne figurent pas dans le signal d'origine, d'où la distorsion. En conséquence, à moins que nous désirons provoquer intentionnellement la distorsion comme effet [Distorseur ] , la tension d'entrée doit toujours rentrer dans les limites indiquées dans les spécifications de l'amplificateur.








curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia

curve 

Derniers commentaires

curve 

Derniers articles

curve 

Les plus visitées