Bruit - Bruit à bande large

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Dans ce cas la bande du bruit est théoriquement infinie; nous nous occuperons seulement de la fenêtre qui nous intéresse, c'est-à-dire celle relative aux fréquences audibles soit: 20Hz - 20KHz.

16.3.1. Bruit thermique

Ce bruit est produit par la chaleur présente dans n'importe quel composant électronique. La chaleur fait en sorte qu'à l'intérieur du composant, se produisent des collisions d'électrons dans toutes les directions et à toutes les vitesses provoquant des courants à toutes les fréquences. Les ampleurs de ces fréquences, autrement dit l'intensité des courants, sont moyennement constants vu que la direction des collisions est absolument casuelle. Le bruit thermique augmente avec la température vu qu'également l'énergie cinétique, associée aux particules, augmente.



16.3.2. Bruit blanc

On entend par cette appellation un bruit d'ampleur constante sur tout le spectre de fréquence. En fait, il s'agit d'un bruit thermique, sauf que dans ce cas-ci c'est un bruit produit avec finalité de test. Pour tester le comportement d'un composant audio, par exemple d'une voie d'un mixer, on envoie à l'entrée un bruit blanc et on observe le signal à la sortie. Le but en est d'obtenir, en principe, un signal de sortie moyennement constant à toutes les fréquences ce qui signifiera que le composant est fiable sur tout le spectre. En général le bruit blanc est utilisé pour tester les appareils électroniques.

Un son de bruit blanc est présenté ci-après comme exemple:

Bruit blanc  [Piste 67]

Le bruit - Bruit blanc [Piste 67]


16.3.3. Bruit rose

Etant donné que le bruit blanc est constant à toutes les fréquences, ceci signifie que l'énergie associée à chaque octave n'est pas constante. Par exemple, l'énergie comprise dans la bande 20Hz-40Hz ne sera pas la même que celle de la bande 5KHz-10KHz. Il va sans dire que cette dernière bande aura une énergie associée supérieure, même si la largeur est toujours égale à une octave, vu que le deuxième intervalle de fréquence est beaucoup plus large que le premier. En d'autres mots elle contient davantage de fréquences, donc dans son complexe, plus d'énergie. Le bruit rose, utilisé également avec finalité de test, présente une diminution de 3dB chaque fois qu'une fréquence est redoublée. De cette manière l'énergie associée à chaque octave reste constante sur tout le spectre. Le bruit rose est communément utilisé pour le calibrage des systèmes de renforcement sonore [Renforcement sonore ] puisque le bruit blanc s'avère ne pas être un signal représentatif du signal sonore qui devra alimenter le système même de renforcement. Ceci est dû au fait qu'un signal sonore a un contenu d'énergie inférieur sur les hautes fréquences par rapport aux basses fréquences et par conséquent est mal représenté par le bruit blanc où l'énergie associée à chaque octave est double par rapport à l'octave précédente. La figure suivante confronte les spectres de fréquence d'un bruit blanc et d'un bruit rose:

Le bruit - Confrontation entre le spectre théorique du bruit blanc et celui du bruit rose

Confrontation entre le spectre théorique du bruit blanc et celui du bruit rose

Un son de bruit rose est présenté ci-après comme exemple.

Bruit rose  [Piste 68]

Le bruit - Bruit rose [Piste 68]

Comme on peut l'écouter clairement, ce bruit a un contenu de hautes fréquences inférieur par rapport au bruit blanc.



16.3.4. Bruit rouge (ou Brownien)

Pour compléter, nous citerons le bruit rouge qui a un cheminement semblable au bruit rose sauf qu'il a une chute de 6 dB (au lieu de 3 dB) à chaque redoublement de fréquence. Certaines fois, le choix du signal de test pour un système de renforcement sonore peut retomber sur le bruit rouge quand on veut simuler une sollicitation inférieure aux hautes fréquences.

Bruit rouge  [Piste 69]

Le bruit - Bruit rouge [Piste 69]

Comme on peut l'écouter clairement, ce bruit a un contenu de hautes fréquences inférieur à celui du bruit rose, et à plus forte raison, à celui du bruit blanc.










curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia

curve 

Derniers commentaires

curve 

Derniers articles

curve 

Les plus visitées