Supports sonores numériques

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Dans cette section nous passerons en revue les supports qui permettent de mémoriser le signal sonore en forme numérique. Dans ce cas, entrent en jeu naturellement des facteurs comme la fréquence d'échantillonnage [Échantillonnage ] et les bit de quantification [Quantification ] qui sont susceptibles de dégrader le signal avant que celui-ci ne soit mémorisé. Quand le signal numérique à été mémorisé, sa dégradation devient moins probable, bien qu'encore possible. Le grand avantage de la mémorisation du signal en forme numérique, réside dans le fait que l'on peut exécuter toutes les opérations de manipulation dans le domaine numérique et par conséquent, dans certains cas, sans subir de perte d'information[41 ]. Pour copier un signal d'un support à l'autre (par exemple sur un ordinateur) chaque bit sera transféré et la séquence sera reproduite sur le support de destination intégralement et sans erreurs. En copiant une piste analogique sur un autre support analogique, on introduit, en revanche, des dégradations. Il suffit de penser ce qui peut arriver en copiant une centaine de fois le même signal d'un ruban magnétique à l'autre: il en résulterait que le bruissement serait si élevé qu'il dominerait le signal original; le signal final aurait, entre autres, perdu plusieurs de ses composantes en fréquence. En accomplissant en revanche l'opération dans le domaine numérique, on n'aurait aucune perte d'information!

Dans les supports numériques le signal sonore est d'abord converti en numérique à travers l'opération d'échantillonnage, et par la suite est mémorisé sous forme de données; il faudra une nouvelle conversion, du numérique à l'analogique, pour récupérer le signal et pouvoir l'écouter. Quand le signal a été converti et mémorisé sous forme de données, il est moins susceptible d'être détérioré, vu que les informations numériques sont mémorisées différemment par rapport aux signaux analogiques[42 ]. Nous verrons maintenant les supports numériques les plus utilisés dans la pratique en les classant en trois catégories: magnétiques, optiques et magnéto-optiques.




[41 ] Chaque fois qu'une conversion de l'analogique au numérique est effectuée, une partie de l'information transportée par le signal même est définitivement perdue.

[42 ] Les supports numériques permettent de mémoriser les informations en forme de bit. Ceci comporte deux grands avantages. Le premier est que le support même est plus fiable. Le deuxième est qu'il est possible d'ajouter une série d'autres informations à celles relatives au signal sonore, utilisées pour identifier et corriger les éventuelles erreurs de lecture (par exemple le contrôle de parité décrit par la suite).







curve 

Derniers commentaires

curve 

Derniers articles

curve 

Les plus visitées