Audio 3D

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Dans la pratique du son, on le sait, et il est même souhaitable de décentrer les sources sonores sur le front stéréophonique aux fins de mieux faire ressortir chaque son. En opérant sur les contrôles panoramiques [Potentiomètre panoramique ] , sur les fréquences, sur les retards, ou alors sur d'autres facteurs tels que par exemple le temps de réverbération, on arrive à placer virtuellement la source sonore à l'endroit désiré. Par exemple, si nous voulions qu'un son paraisse lointain, on peut atténuer opportunément les hautes fréquences (vu que celles-ci, de par leur nature même, s'atténuent davantage que les basses fréquences au fur et à mesure que la distance augmente) et augmenter la réverbération (pour donner l'impression que le son a parcouru un long chemin avant d'atteindre l'auditeur). Tout ceci est réalisable si l'on reste dans les limites du système stéréo qui prévoit, comme nous le savons, l'utilisation des deux canaux séparées gauche et droit. Actuellement, dans le domaine de la musique, c'est encore la solution adoptée, et de grandes révolutions ne sont pas envisagées. Toutefois, dans le domaine de l'audio-vidéo, c'est tout autre chose puisque viennent s'ajouter à la musique d'autres facteurs. C'est pour cette raison que dans ce domaine on a assisté à une évolution progressive des systèmes de diffusion du son. Les plus grandes innovations nous sont venues, naturellement, du cinéma où les systèmes mis au point étaient au début très élaborés et coûteux; depuis peu, grâce à la réduction des prix on a pu acquérir des systèmes surround pour l'usage domestique dénommés home theater.

Ci-après, un tableau reprenant les étapes fondamentales des innovations technologiques introduites dans le son cinématographique:

Tableau 21.1. Evolution des systèmes de diffusion sonore dans le cinéma 

AnnéeDescription
Mi-1800 On commence à développer les premières techniques basées sur la capacité du cerveau d'enchaîner les différentes images qui défilent en séquence
Fin 1800 Thomas Edison présente le Kinétographe. Les images sont fixées sur une pellicule flexible et le son est produit à travers un support séparé non synchronisé avec les images
1902Léon Gaumont présente un système de projection relié à deux phonographes. L'essai échoue à cause de problèmes de synchronisation
1907 On commence à utiliser le format 35 mm
1917 L'industrie Technicolor commence ses premières expériences sur la couleur
1902-1920 On poursuit les tentatives de combiner le son au vidéo. La technologie ne permet encore pas d'obtenir des résultats valables
1930 Premières expériences, dans les Laboratoires Bell, sur la reproduction sonore multipistes
1941 Le film Fantasia est projeté au grand public en utilisant un système sonore à 3 pistes (Gauche - Centre - Droite)
1950 Les films cinématographiques sont projetés en stéréo (4 pistes ou plus).
1952 Système Cinérama. Le son est enregistré sur un ruban magnétique superposé à la pellicule. Il consiste en 6 pistes, 5 frontales et une postérieure.
1972 Apparition des premières vidéocassettes
1976Stéréo Dolby 35mm. Le son est enregistré sur deux pistes optiques sur la pellicule
1976 Le système MP Stereo des Laboratoires Dolby est utilisé pour la bande originale du film Star Wars
1978Dolby Stereo 70mm
1982Dolby Surround (3 pistes, Gauche - Centre - Droite)
1986Télévision Stéréo (2 pistes)
1987Dolby SR (4 pistes sonores optiques avec Dolby SR), Dolby Pro Logic Surround (4 pistes)
1991 Dolby Stereo Digital SR 5.1 - Dolby Stéréo Numérique (5 pistes avec Dolby SR)
1992 Dolby Surround Digital 5.1 (5 pistes + 1)

Parmi les nombreuses réalisations de systèmes surround, celui créé spécialement pour le film Fantasia mérite une mention particulière. Ce système a été mis au point au début des années 40 par les ingénieurs de la Disney en collaboration avec les Laboratoires Bell. Pour la première fois un système de 3 à 8 hauts-parleurs indépendants était utilisé pour la reproduction du son d'un film. Comme on le sait, en ce temps-là, les salles de cinéma n'étaient pas équipées de telles technologies et il était donc nécessaire d'installer à chaque fois le système de sonorisation, appelé Fantasound, dans la salle même où le film devait être projeté. Un personnel, formé de techniciens, était chargé du mixage des sons qui devait être répété à chaque spectacle, selon le mode de travailler des services de sonorisation modernes, vu qu'il n'existait aucune forme d'automation.








curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia

curve 

Derniers commentaires

curve 

Derniers articles

curve 

Les plus visitées