Enregistreurs analogiques - Fonctionnement

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Le but est de mémoriser une information, qui dans un certain sens représente la forme d'onde sonore, afin de permettre sa reproduction dans un deuxième temps. Supposons que nous avons déjà "capturé" la forme d'onde à l'aide d'un microphone et de l'avoir convertie en un signal électrique. Les têtes de l'enregistreur contiennent intérieurement un inducteur [Inducteur ] à travers lequel transite le courant qui provient du microphone. Le ruban magnétique est constitué de plusieurs matériaux dont on verra tout à l'heure les détails; ce qui nous intéresse à présent, c'est une couche donnée, composée d'une multitude de particules magnétiques pourvues d'une polarité, autrement dit d'un pôle négatif et d'un pôle positif. Quant le ruban se déroule le long de la tête, celle-ci, grâce à l'inducteur qu'elle contient, polarise les particules, c'est-à-dire qu'il les disposent selon la direction dictée par la polarité du courant.

Dans la figure ci-après, on peut voir comment, dans le cas d'une sinusoïde, on peut noter une disposition des particules magnétiques dans une direction spécifique durant la semi-onde positive, et successivement, dans la direction opposée durant la semi-onde négative.

Enregistreurs analogiques - Magnétisation d'un ruban magnétique

Magnétisation d'un ruban magnétique

En conséquence, la disposition des particules sur le ruban magnétique représente l'information nécessaire à la reconstitution, par la suite, du signal original. En fait, en phase de reproduction, une autre tête, différente de celle employée pour l'enregistrement, entre en contact avec le ruban magnétique. Ce dernier provoquera un courant à l'intérieur de l'inducteur. Ce petit courant introduit, amplifié opportunément, et finalement diffusé par un haut-parleur, reconstitue l'onde mémorisée durant la phase de l'enregistrement.