Enregistreurs analogiques - Fonction de transfert d'un ruban magnétique

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Avant d'être magnétisées, les particules magnétiques sont immobiles et ont besoin d'une quantité d'énergie initiale pour vaincre l'inertie. Une fois en mouvement, elles suivent assez fidèlement le cheminement du signal qui applique la magnétisation jusqu'à saturation. La figure suivante illustre une caractéristique de transfert typique d'un ruban magnétique qui en décrit le comportement quand celui-ci est soumis à une force magnétique.

Enregistreurs analogiques - Caractéristique de transfert d'un ruban magnétique

Caractéristique de transfert d'un ruban magnétique

Le graphique reporte sur l'axe des abscisses la force magnétique appliquée, et sur l'axe des ordonnées la rémanence, soit la quantité de magnétisation qui a été transférée sur le ruban. La forme de ce graphique varie par rapport à la fréquence, toutefois le comportement reste plus ou moins semblable à celui figuré ci-dessous. Quand nous appliquons une force magnétique faible, on se trouve à l'intérieur de la zone non linéaire. Ceci signifie que jusqu'à ce que la force magnétique reste réduite, elle n'arrive pas à polariser les particules immobiles à cause de la force d'inertie. En augmentant la force magnétique appliquée au ruban, on se déplace dans la zone linéaire où l'augmentation ainsi que la diminution de la force magnétique appliquée correspondent à des variations proportionnelles de la rémanence. En augmentant davantage la force magnétique, nous entrons dans la zone de saturation où on a polarisé toutes les particules existantes sur le ruban; il en resulte que la valeur de la rémanence reste constante. Naturellement, ceci est aussi valable pour une force magnétique négative (souvenons-nous que le son est en fait composé de compressions et de dilatations).