Enregistreurs analogiques - Cycle d'hystérésis

Leggi questa pagina in Italiano Read this page in English Read this page in English
CDROM Cours Audio Multimédia Ce cours te plaît?
Télécharge la version complète!

Tous les éléments magnétiques soumis à l'action d'un champ magnétique réagissent par rapport à une modalité qui est décrite par un diagramme appelé cycle d'hystérésis. Chaque élément possédant des caractéristiques magnétiques a son type de diagramme qui en décrit le comportenent. Ci-après est illustré un cycle d'hystérésis commun:

Enregistreurs analogiques - Cycle d'hystérésis

Cycle d'hystérésis

  • A: tous les domaines (particules) sont alignés en position aléatoire

  • B: saturation positive du ruban

  • C: magnétisme restant (rémanence), le ruban s'est éloigné de la tête

  • D: magnétisme inexistant sur le ruban

  • E: saturation négative du ruban

  • F: magnétisme négatif restant (rémanence)

  • Br: rémanence

  • Hc: coercivité, la quantité de la force magnétique nécessaire pour effacer un ruban magnétique saturé

Sur l'axe des abscisses est reportée la force magnétique appliquée au matériel magnétique (dans ce cas il s'agit de particules existant sur le ruban magnétique), tandis que sur celui des ordonnées on reporte la rémanence. Pour mieux comprendre le cheminement de la magnétisation, imaginons qu'on applique au ruban un champ magnétique sinusoïdal à une certaine fréquence. La figure suivante montre la sinusoïde en question où on a indiqué les points (A,B,C etc) qui correspondent à chacune des phases du diagramme d'hystérésis et que nous analyserons un par un.

Enregistreurs analogiques - Champ magnétique appliqué au ruban

Champ magnétique appliqué au ruban

Au départ, nous nous trouvons dans la position A qui correspond à l'absence de magnétisation. Dans les deux diagrammes nous nous trouvons au point 0. Augmentons la force magnétique appliquée et arrivons au point B de la sinusoïde. On peut voir, sur le cycle d'hystérésis la réaction non linéaire des particules magnétiques qui par la suite suivent la force appliquée jusqu'à arriver au point B où le ruban est arrivé à saturation. Maintenant, diminuons la force appliquée jusqu'à la reportée à 0 (point C). A notre grande surprise, on découvre que la rémanence n'est pas descendue à 0 sous l'effet de la force, mais que le ruban en est resté magnétisé. Ceci est donc la caractéristique des rubans magnétiques: ils sont en mesure de mémoriser une magnétisation même quand la force qui l'a produite disparaît. En suivant le parcours ultérieur de la sinusoïde, nous pouvons voir que pour ramener à 0 la rémanence, on doit appliquer une force magnétique négative. La rémanence est nulle en correspondance du point D. Augmentons encore la force magnétique négative appliquée jusqu'au point E où on rencontre le point de saturation négative. En augmentant de nouveau la force magnétique appliquée nous arrivons au point F qui nous fait voir une rémanence négative (au point F nous n'avons pas encore de force magnétique appliquée). En augmentant encore la force magnetique, on arrive à annuler la magnétisation du ruban (point G) et successivement, à l'amener de nouveau à saturation. Plus le cycle d'hystérésis ressemble à un rectangle, plus le ruban magnétique est de bonne qualité, vu que la rémanence est très élevée en l'absence d'un champ magnétique appliqué.








curve 

Lire tout sur l'intégration Audiosonica-Wikipedia Approfondissements sur Wikipédia

curve 

Derniers commentaires

curve 

Derniers articles

curve 

Les plus visitées